Reportages

3 questions à Tabéa Posteaux, Directrice de l’Office de Tourisme Othe-Armance.

Quels est l’impact de la crise sanitaire sur le tourisme en Pays d’Othe et Armance ?

« Comme sur l’ensemble du territoire national, toute l’activité touristique est à l’arrêt. Les hébergements touristiques ne peuvent plus accueillir les visiteurs, les restaurants (sauf pour les plats à emporter), les musées, lieux de visites, ateliers d’artistes… tous ces lieux qui reçoivent habituellement le public doivent rester fermés. Toutes les festivités et animations sont annulées ou reportées. »

Tabéa Posteaux
Directrice de l’Office de Tourisme Othe-Armance.

Quel est le rôle de l’OTOA pendant cette période ?

« Pendant cette période, le rôle de l’Office de Tourisme et plus largement des organismes institutionnels du tourisme est de préparer la période post-confinement. Habituellement la période de mars- avril est consacrée à l’accueil des tourismes pour les vacances de printemps et surtout à la préparation de la saison estivale. L’équipe de l’Office de Tourisme s’est réorganisée pour effectuer ses missions en télétravail. En plus de la mission de conseil en séjour, chaque personnel de l’Office de Tourisme a des missions spécifiques dédiées : l’animation numérique de territoire, la préparation des visites commentées, le développement de circuits touristiques, la prospection pour les accueils de groupes, les relations presse, l’accompagnement à la professionnalisation des acteurs du tourisme. C’est sur ces missions que le travail de l’équipe est actuellement concentré. »

« Notre priorité est aussi de gérer l’immédiat, nous assurons notre rôle de communication pour inciter la population de notre bassin de vie à consommer local en leur faisant découvrir ou redécouvrir les producteurs locaux. L’Office de Tourisme incite également les acteurs du tourisme à profiter de cette période pour se former et préparer la reprise à travers des formations et ateliers à distance.
Enfin les Offices de Tourisme de l’Aube et le Comité départemental de Tourisme envoient une lettre d’information commune intitulée : « Continuer, Sauvegarder, Rebondir… » à tous les professionnels du tourisme aubois. Toutes les possibilités d’aides, soutien, initiatives, témoignages sont ainsi diffusées à ce grand réseau. »

Quelles sont les pistes de reprise de l’activité touristique en Othe et Armance ?

« Cette crise est inédite et nous devons collectivement inventer et adapter nos actions. L’ensemble du réseau des institutionnels du tourisme se mobilise pour imaginer les scénarios de reprise et inventer de nouveaux plans de communication. Ma conviction est que le tourisme de proximité voir d’hyper proximité sera la clé du redémarrage du tourisme. Êtes-vous déjà parti en vacances dans votre propre département ? Avez-vous déjà tenté cette expérience ? Je suis certaine que vous pourriez être très surpris et même dépaysé.
Après avoir passé des semaines en appartements, les citadins auront envie de verdure, de campagne, de « slow tourisme ». Le Pays d’Othe et d’Armance fait partie de ces destinations qui ont naturellement une carte à jouer. »